Daumen hoch von Leute als Gratulation

Découvrez nos collaborateurs

Notre principal objectif est que vous aimiez travailler pour la société Fordist Group et que vous vous sentiez parfaitement à l’aise dans la culture de notre entreprise. Il est donc important que vous connaissiez les personnes avec lesquelles vous allez travailler bien avant que vous n’entriez dans notre entreprise. Chaque candidat aura l’opportunité de rencontrer au moins trois futurs collègues potentiels, mais il peut aussi demander à rencontrer d’autres collaborateurs directement sur leur lieu de travail. Et pour commencer, voici une courte interview de certains de nos employés.

vera-1a

Vera
Assistante de bureau

Pourriez-vous nous parler de vous?
J’ai commencé à travailler pour la société Fordist au printemps 2016 et dès le début, on m’a surnommée la « Femme heureuse » parce que mon petit ami me prépare souvent mon déjeuner :-). En été, pendant mon temps libre, j’adore faire de la moto avec mes amis. Cela m’apporte un sentiment de liberté rafraîchissant. J’aime également beaucoup voyager, à l’étranger mais aussi en République tchèque, un pays qui a réellement beaucoup à proposer.

Quel est le poste que vous occupez actuellement dans la société Fordist Group?
La plus grande partie de mon travail consiste à coordonner les commandes avec nos nombreux fournisseurs qui ne sont pas encore en mesure de travailler avec nos systèmes automatisés. Je dois m’assurer que les produits sont expédiés à nos partenaires distributeurs dans les temps impartis.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail ?
Fordist Group est une entreprise relativement jeune qui se développe rapidement et qui devient une forte organisation de taille assez grande. Je suis très fière de pouvoir participer à sa croissance et à sa réussite. Mais le plus important est que je me sens très bien dans le collectif.

Quel est le type de collaborateur idéal pour l’entreprise?
Comme pour toutes les entreprises, je pense que les nouveaux collaborateurs doivent être talentueux et loyaux. Ils doivent aussi avoir le sens des responsabilités. Chez Fordist Group plus précisément, il est important d’être capable et désireux de se développer par soi-même parce que la société évolue très vite et que certains processus de formation structurée nécessaires n’ont pas encore été mis en place.

Quel est votre meilleur souvenir chez Fordist Group?
Je pense souvent à la première soirée où tout notre service est allé au restaurant. Nous avons passé un agréable moment à faire connaissance, tout en se régalant. J’espère qu’il y aura encore de nombreux dîners comme celui-là :-).

…et votre vie personnelle?
Voilà une question difficile! Il y a beaucoup de moments de ma vie personnelle auxquels j’aime repenser, mais celui qui me revient le plus souvent à l’esprit est ma course dans Venise avec mon ami. Nous étions partis pour une excursion sur l’une des îles de Venise. Ces îles sont vraiment fantastiques. Mais à la fin de la journée, nous nous sommes rendu compte que l’embarcadère se trouvait de l’autre côté de l’île. Nous n’avions que 15 minutes pour traverser l’île, nous ne parlions pas italien et ne savions même pas où exactement nous devions nous rendre. La situation était terriblement chaotique! Enfin, nous sommes arrivés juste à temps et nous avons pris l’une des dernières places assises, à l’extérieur, au froid ! Mais bon, c’était beaucoup mieux que de repartir à la nage :-).

martin-1b

Martin
Spécialiste IT

Quel est le poste que vous occupez actuellement dans la société Fordist Group?
Je suis responsable de la gestion et de l’entretien des équipements périphériques de la société et, de façon générale, je veille à ce que tous les processus IT fonctionnent correctement et à ce qu’ils soient progressivement modernisés. Actuellement, je travaille beaucoup à l’intégration de nos solutions logiciel pour qu’elles supportent au mieux l’automatisation des processus chez nos partenaires commerciaux.

Du point de vue de votre fonction, quel est le plus grand enjeu de votre travail chez Fordist Group?
Fordist Group met la barre très haut en termes de scalabilité et d’automatisation. Certains jours, je consacre mon temps à améliorer les nombreux systèmes d’information (par ex. ERP, WMS, EDI, etc.). Pour cela je dois continuellement apprendre, et il est parfois difficile de traiter tout ce que j’enregistre dans le SSD de mon cerveau :-). En plus, je dois toujours être attentif pour que les systèmes fonctionnent toujours parfaitement pour nos partenaires commerciaux.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre travail pour Fordist?
L’une des raisons pour lesquelles je suis toujours content d’aller au travail est la formidable équipe que nous formons. C’est comme une grande famille avec laquelle on peut rire et pleurer (et je vous assure que personne ne m’a payé pour dire ça :-)). Une autre chose que j’apprécie beaucoup est l’amélioration rapide et constante de tous nos processus IT et le fait que je puisse faire partie de cette évolution. Et puis aussi la collaboration intense qui existe entre notre bureau principal et le service IT. Cela rend la vie beaucoup plus agréable et le travail beaucoup plus efficace. Et puis, il y a aussi la présence de notre fidèle assistante Luki, le chat de l’entreprise. C’est la seule collègue qui soit capable de m’écouter pendant des heures et qui ne me critique pas lorsque je m’endors à côté de mon clavier, que ma chemise n’est pas repassée ou que j’ai un foutu bazar sur mon bureau.

Pourriez-vous partager avec nous un moment inoubliable de votre vie privée?
L’un de mes plus beaux souvenirs remonte à une veille de Noël alors que je m’apprêtais à faire des achats dans ma ville natale à Poprad en Slovaquie. Un SDF faisait la manche et je n’avais initialement aucune envie de lui donner de l’argent parce que je pensais que c’était pour acheter de l’alcool. Quand il m’a demandé 50 centimes pour acheter du pain en promo et que j’ai vu de la sincérité et de la tristesse dans ses yeux mais aussi ses pieds emballés dans du papier journal, je l’ai emmené au magasin. Il m’a raconté comment la vie l’avait conduite dans cette situation. Une histoire déchirante. Le moins que je pouvais faire était de lui acheter des chaussettes, des sous-vêtements et quelques aliments de base comme du lait, du fromage et du pain. Cela m’a coûté 15 euros environ, une somme pas si importante que ça pour moi. Mais les larmes d’émotion dans ses yeux m’ont rappelé la valeur de l’argent et m’ont fait comprendre qu’il faut parfois très peu pour être plus heureux à Noël.

Qu’est-ce que vous aimez faire après le travail?
Lorsque j’ai du temps libre, j’aime développer encore mes connaissances IT dans le domaine du design de sites web, du cryptage ou du codage par exemple. J’adore le netball et le patinage et je fais parfois des sports de lutte (j’en faisais avant professionnellement). Et puis j’aime aussi parfois être seul, prendre une bière et regarder les étoiles dans le ciel (parfois loin des lumières de la ville de Prague) et je réfléchis au sens de la vie. Enfin, j’aime beaucoup sortir à l’automne et en hiver, par exemple lorsque la neige tombe, et idéalement avec un verre de vin chaud à la main!